EnglishFrench

NOTRE PARRAIN

Didier François

GRAND REPORTER DE GUERRE

Après une scolarité passée pour l'essentiel en Afrique, Didier François étudie la Philosophie et l’Histoire puis la Géopolitique et les Affaires stratégiques à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.. Il commence le journalisme au Matin de Paris le 1 er  septembre 1985. Il couvre l’actualité internationale et se spécialise dans le traitement des conflits armés en Afrique, en Amérique centrale, au Proche Orient. Lorsque le titre cesse de paraître, il rejoint l’Agence centrale de presse (ACP) comme Grand reporter, suivant notamment la guerre en Afghanistan ou entre l’Iran et l’Irak.

En juin 1989, il s’installe comme correspondant en Afrique du Sud, où il couvre la chute de l’apartheid pour Libération. En juillet 1991, il rejoint le bureau parisien du quotidien en tant que reporter de guerre. Envoyé spécial permanent en Union soviétique lors du putsch d’août 1991, puis en Bosnie en juillet 1992, il suivra au jour le jour l’effondrement de l’empire soviétique et l’éclatement des Balkans. Correspondant à Moscou à partir d’octobre 1994, il couvrira la première guerre de Tchétchénie. Puis sera successivement envoyé spécial permanent au Kosovo en 1999, à Gaza en 2000, en Afghanistan à partir de septembre 2001 et en Irak à partir de janvier 2003. Nommé correspondant à Jérusalem à l’été 2005, il couvre la guerre au Liban avant d’être blessé par balle à Gaza le 17 décembre 2006.

À l’issue de sa convalescence, le 1er avril 2007, Didier François rejoint la radio Europe 1 comme Grand reporter. Il couvre pour la station l’actualité internationale, notamment le printemps arabe, ainsi que les questions de Défense et de terrorisme. Il accompagne notamment les forces françaises en opérations extérieures en Afghanistan, au Mali ou en Irak, pour Europe 1 et pour Paris Match.

Le 6 juin 2013, il est enlevé par l’organisation État islamique en Irak et au Levant au nord d’Alep, où il enquêtait sur l’utilisation d’armes chimiques par le régime syrien. Il est libéré le 19 avril 2014 en même temps que son camarade de détention, le photographe Édouard Elias, et de deux autres collègues français également pris en otage dans la région. Après sa libération, Didier François reprend ses activités de Grand reporter pour Europe 1 et couvre les combats menés contre l’organisation État islamique en Irak et au Levant à Mossoul, Raqqa et Baghouz. Il quitte Europe 1 le 30 septembre 2021 et poursuit le reportage comme freelance. Depuis février 2022, il intervient comme consultant défense auprès de LCI.
Didier François est lauréat du Memorial Fellowship du German Marshall Fund of the United States et auditeur de la 62e session nationale de l’Institut des hautes études de Défense nationale2. Il est membre du jury du prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre et du prix littéraire de l’Armée de terre – Erwan Bergot.

Protégeons votre héritage Ensemble !

6

FONDATEURS

75

VOLONTAIRES

2025

MILLÉNAIRE DU CHÂTEAU